Ludovic Frank - Développeur freelance

Qu’est-ce que les logiciels en tant que service ?

ionicons-v5-k Ludovic Frank 21 juin 2021
Logo vague
422 lectures Niveau :

Il fait chaudddddd 🥵, ah oui, mais non c’est pas le sujet du jour … ça va vous ?
Cette semaine on revient sur la notion de “logiciel en tant que service” ou pour parler de manière plus “stylé” (ou pas), “Software as a Service” abrégé par “SaaS”.
Lorsque Microsoft a annoncé Windows 10, ils ont dit “ce sera la dernière version de Windows, ce sera un SaaS” … OK bon sinon on  en parle de l’arrivée prochaine de Windows 11 ? 😁😁😁😁.
Quoi ? Moi chercher la petite bête ? Je ne vois pas DU TOUT de quoi vous parlez … mais alors PAS DU TOUT ! 🤣.
En fait tout ça n’est qu’une question de modèle économique.

Comment fonctionnait l’industrie du logiciel il y a 20 ans ?

Dans les années 1990 - 2010, le modèle économique du logiciel était assez similaire à d'autres industries. Il fallait acheter un droit d’utilisation d’un logiciel comme Microsoft Windows (Ah, Windows ME, c’était quelque chose … ECRAN BLEU ! 😛).
Oui... c’était bien le droit d’utiliser le logiciel que l’on achetait et non le logiciel, celui-ci restait la propriété de l’éditeur. Du coup vous achetiez votre droit d’utilisation d’un logiciel (logiciel qui avait une longue durée de vie et un suivi de mise à jour pendant généralement 10 ans, 14 ans pour Windows XP, c’est pas mal).
La faiblesse de ce modèle économique était que pour les éditeurs il y avait un gros “one shot”, mais pas de revenus constants… néanmoins pour l’éditeur il fallait quand même maintenir le logiciel (patch de sécurité, quelques nouvelles fonctionnalités … etc.).
Essayez donc d’utiliser Windows XP sur internet en 2021, vous verrez que c’est  “drôle” 😂
En cas de gros changement matériel - logiciel, il fallait repasser à la caisse. Les logiciels n’étant plus maintenus et donc plus compatibles avec les derniers systèmes d'exploitation du marché.
L’avantage est qu’encore aujourd’hui vous avez toujours le droit d’utiliser les logiciels que vous avez achetés à l'époque sur du matériel adéquat (vu la puissance de calcul des trottinettes électriques aujourd’hui … ça doit fonctionner dessus, à tester 🙃).

Il y avait également d’autres modèles économiques (toujours existant aujourd’hui), par exemple :

  • Gratuit pour le grand public, payant pour l’entreprise, l’exemple le plus parlant est “Netscape Navigator”, qui était fourni gratuitement aux particuliers et payant pour l’entreprise (ça ne vous rappelle pas un article de la semaine dernière ?).
  • L’Open Source : Le logiciel est distribué avec son code source, le modèle économique de ce type de logiciel est basé sur le support venu par l’entreprise qui met le logiciel sur le marché, l’exemple le plus parlant est Red Hat.
  • … etc.

Le “Software as a Service” le standard d’aujourd'hui

C’est quand la dernière fois que vous avez acheté une licence logiciel ? Non vraiment, c’est quand ? Ça date hein … 😊
De mémoire (c’est peut-être à vérifier) les premiers à avoir pris la route du SaaS c’était Adobe, par le passé vous achetiez la suite Adobe ou un de ces logiciels. Cela coûtait par exemple la suite complète Adobe (Master Collection) avant le passage au SaaS coûtait 3586 €, ce prix est le prix de la version CS6 de la suite Adobe. Maintenant la suite Adobe s'appelle CC pour “Creative Cloud”. Et c’est un abonnement mensuel de 60 euros par mois.
Vous gardez l’accès au logiciel tant que vous gardez l'abonnement, celui-ci vous donne toujours accès à la dernière version du logiciel, correction des failles de sécurités, ajout de fonctionnalité … etc.
Plutôt que de payer bien plus cher en une fois ce sera de petites sommes mensuelles.
Le jour où vous n’avez plus besoin du logiciel, vous pouvez arrêter votre abonnement.
Le désavantage ici c’est que le logiciel ne vous appartient pas (et ,comme expliqué plus haut, même avant, il ne vous appartenait pas de toute façon).
L’avantage c’est qu’il y a un gros suivi et que pas besoin de faire un gros passage en caisse en cas de changement de matériel / système d'exploitation.

Conclusion

En gros, le SaaS ne voit plus le logiciel comme un produit, mais comme un service, avec un support continu de celui-ci, ce n’est plus un “produit” à acheter une fois, mais un abonnement que vous pouvez arrêter quand vous voulez qui vous donne accès à un service (le logiciel).
Bonne semaine à tous 😁.