Ludovic Frank - Développeur freelance

Comment améliorer les ventes sur sa boutique en ligne ?

ionicons-v5-k Ludovic Frank 12 févr. 2021
Logo vague
151 lectures Niveau :

Le e-commerce est un secteur qui ne cesse de croitre, les consommateurs s’habituent a ce mode de consommation qui leur permet de trouver tout ce qu’ils souhaitent sans bouger de leurs salons, de ce constat de plus en plus de boutiques en ligne fleurissent ici et là, mais sur certaines d’entre elles certains aspects sont oubliés, dans cet article je ne parlerais pas de ce que l’on appelle les « tunnels de ventes », je garde ça pour un futur article, ici nous allons parler de la boutique e-commerce elle-même.

L’ergonomie du site

Pour commencer, l’époque où les gens utilisaient majoritairement leurs ordinateurs pour consulter internet est révolue, en effet, en moyenne entre 70% et 80% des e-boutiques sont consultés depuis un smartphone, d’ailleurs sur quel terminal lisez-vous cet article ? (Alors, ou vous êtes par contre ne m’intéresse pas, haha)

Il est donc nécessaire que la boutique s’adapte parfaitement à ce type de terminal, avec des interfaces travaillées pour faciliter la navigation sur les petits terminaux. L’espace disponible étant moindre il faut que les bonnes informations soient visibles en un d’oeil et qu’il ne soit pas nécessaire de zoomer tout le temps pour trouver l’information que le client souhaite trouver.

De manière plus générale (pour tous les terminaux), l’interface doit rester simple, tout doit être facile d’accès et clair.

Un moteur de recherche efficace est un gros plus, pour vous en convaincre je vous poserais une question très simple « Comment utilisez-vous Amazon ? ».

La réponse ne serait pas « je tape ce que je cherche dans la barre de recherche » par hasard ? Savez-vous qu’un moteur de recherche du même type que celui d’Amazon est accessible à la PME ? Eh oui !

En parlant d’ergonomie, oui, je sais, il y a un contre-exemple qui a une mauvaise ergonomie et qui fait beaucoup de vente, « impots.gouv.fr », mais bon, eux on est obligés d’acheter, c’est différent.

La vitesse du site

Cela va de pair avec l’ergonomie, les gens n’aiment pas attendre, en moyenne si une page met plus de 3 secondes a s’afficher, cela agace l’utilisateur et celui-ci risque de quitter votre boutique, tout comme pour l’ergonomie avoir une boutique en ligne très réactive n’est pas très compliqué, les bonnes optimisations logiciel (et matériel) et vos clients pourront parcourir vos rayons virtuels a la vitesse de l’éclair… ils prendront plus de plaisir a parcourir votre catalogue et seront donc plus en clin a acheter quelque chose.

Le moteur de recherche évoqué précédemment est concerné également, avoir un moteur de recherche pertinent c’est bien, mais si il faut attendre 10 secondes avant d’avoir les résultats, ça n’a pas de sens, si vous voulez une idée de ce que j’appelle un moteur de recherche rapide est pertinent, vous pouvez jetez un oeil au moteur de recherche de « maitrise-orthopedique » conçu par mes soins il y a quelques années.

Si on va plus loin, Google est un moteur de recherche rapide et pertinent, le succès de ce moteur de recherche est-il encore à démontrer ?

Contrer la peur de payer en ligne.

Payer en ligne, habitude quotidienne pour certaines, jamais de la vie pour d’autres, c’est pour cela que l’action de payer en ligne doit être sécurisante et ludique, l’interface de paiement doit donner confiance et rester le plus simple possible, il peut être également possible d’enregistrer manière sécurisée le moyen de paiements des clients pour leur éviter de le remettre a chaque commande, bien sûr dans ce cas-là il faut que le système soit vraiment sécurisé.

Apple Pay par exemple, d’après les statistiques d’un grand prestataire de paiement en ligne, augmente de de 2,5 fois les chances de conversion d’un client, en effet, c’est très simple une simple clique sur un bouton, l’emprunte digital ou la reconnaissance facile et c’est payé, de plus les utilisateurs d’Apple Pay ont l’habitude de celui-ci est font déjà confiance a Apple pour traiter leurs paiements.

Ah vous pensiez qu’une technologie comme Apple Pay est exclusive au grand groupe ? Pourquoi les clients de « Maitrise Orthopédique » peuvent-ils l’utiliser alors ? Eh oui… C’est moi aussi.

Dans le monde Android (et Chrome sur ordinateur), Google Pay propose à peu près la même expérience de paiement, alors pourquoi s’en privé ?

Vos clients n’ont pas de carte bancaire ? Pas de problème, dans la zone euro il est possible de faire des prélèvements SEPA…

Oui, normalement il est nécessaire de faire un gros dossier et être une « grosse structure » pour y avoir accès, mais il y a des solutions … j’utilise le prélèvement SEPA avec mes propres clients et mon entreprise est une TPE.

Conclusion

C’était un petit article faisant le tour sur quelques pointes parfois négligées des e-boutique, prendre le temps de gérer ces points peut augmenter significativement le taux de conversion de votre boutique en ligne.